• Ouaf ouaf

    Je retire ce que j’ai sous-entendu à propos de l’inutilité des formations nous enseignant les codes vestimentaires élémentaires.

     

    Je dis ça parce que je viens de voir les talons démesurés, le décolleté vertigineux, ainsi que la minijupe – ou plutôt devrais-je dire la ceinture – de la nouvelle stagiaire.

     

    Un cours moralisateur lui aurait peut-être empêché de récolter un nouveau surnom : « la femelle du levrier ».

     

    Je condamne fermement l’utilisation de ce sobriquet.

     

    Bon ok, ça me fait mourir de rire.

     

    Oui, bon, c’est moi qui l’ai trouvé.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :