• Oui, bon, je sais. Mais à part "Na", je vois pas d'autre excuse à fournir.


    votre commentaire
  • En cas d'attaque verbale indirecte de votre supérieur (ex : "Pff... Je vais devoir travailler ce week-end", "Y'a cette réunion ce soir qui me gonfle, là", "J'ai faim, mais j'ai pas le temps d'aller me chercher à manger..."), il est impératif de faire appel à votre volonté, de garder votre calme et de NE PAS BOUGER UN CIL. Le plus important est de ne pas prononcer la formule maléfique "J'peux t'aider ?", même si la pression métapsychique de l'ennemi vous semble insoutenable. 

    S'il ne détecte aucun mouvement, l'agresseur oubliera jusqu'à votre présence dans 85% des cas.

    Pour ce qui est des cas restants...

    Je vous souhaite bonne chance. Votre survie sociale en dépend.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique